15 conseils pour aider votre entreprise à faire face pendant le confinement.

15 conseils pour aider votre entreprise à faire face pendant le confinement.

Pour faire face à cette période de confinement dû à la crise sanitaire actuelle, le Studio vous a concocté une petite liste de conseils pour mettre à profit le temps que nous avons à disposition et s’adapter pendant la crise.

RESTEZ EN CONTACT AVEC VOS CLIENTS ET VOTRE COMMUNAUTÉ

1. Prenez des nouvelles de vos clients. 

Comme vous, certains de vos clients sont peut-être inquiets ou perdus durant cette période de quarantaine. Gardez contact avec eux, prenez le temps d’envoyer à chacun de vos clients un petit mail ou message personnalisé pour leur partager votre soutien. 

Proposez leur une manière alternative de communiquer pour éviter l’annulation de vos rendez-vous via Skype ou Zoom par exemple. Partagez-leur des conseils, montrez vous empathique pour témoigner de votre attention et votre soutien face à cette crise sanitaire exceptionnelle. 

2. Soyez actif sur vos réseaux sociaux. 

Interagissez avec votre communauté. Cette période de confinement peut laisser place à de nombreux questionnements, prenez des nouvelles de vos abonnés. Comment font-ils face à cette période ? Demandez-leur comment est-il possible pour vous de les aider : partages de tips, ressources. Organisez une session question-réponse en live sur Instagram par exemple. 

C’est un moment opportun pour en savoir plus sur les attentes de vos clients idéaux ! 

3. Soyez solidaire et attentionné.

Certains de vos clients sont peut-être en difficulté, soutenez-les en partageant leur contenu ou même un lien vers leur site web. Comme vous, certaines entreprises ont décidé d’être solidaire et de mettre en place des moyens exceptionnels pour aider le personnel soignant par exemple. Montrez-leur votre soutien en partageant leurs actions sur vos réseaux. 

4. Aidez votre communauté.

C’est le moment de prouver votre expertise à votre communauté et de leur montrer que vous êtes là même dans les périodes difficiles. Profitez de cette période pour écrire des articles qui pourraient leur apporter des réponses ou des conseils pour faire face. 

De nombreuses mesures ont été mise en place pour aider les petites entreprises à faire face à cette période de confinement. Aujourd’hui nous sommes exposé à une quantité d’informations élevée, certaines entreprises on peut-être besoin d‘être éclairé quant aux mesures mises en place. Créez des infographies, des articles pour expliquer ces mesures qui pourraient aider vos clients. 

OCCUPEZ VOUS DE VOTRE ENTREPRISE

Cette période de confinement vous laisse du temps pour vous occuper de tâches que vous avez peut-être repoussé plusieurs fois ou envisagé il y a quelques semaines. 

5. Faites des économies. 

Faites le tri dans vos abonnements pour des outils dont vous n’avez plus besoin alors que vous continuez à les payer. 

Il existe peut-être de meilleurs outils sur le marché qui pourraient vous permettre de faire des économies ? Il est peut-être temps aussi d’arrêter de payer cet outil de prise de note que vous avez utilisé une fois en 6 mois ? En cette période compliquée, toutes les petites économies sont bonnes à prendre. 

6. Révisez vos contrats

Il est peut-être l’heure de réviser vos contrats en y ajoutant certaines clauses qui pourraient vous aider si nous sommes de nouveau confronté à ce type de période dans l’avenir. Révisez vos politiques d’annulations, d’échelonnement de paiement. Créez une clause de force majeure dans vos contrats par exemple. 

7. Révisez vos offres

Réalisez un audit de vos offres. Quelle offre/produit, se vend elle, le mieux ? Quelle offre se vend-elle le moins ? Avec le temps, vous avez peut-être voulu proposer des offres qui ne sont plus d’actualité ou qui aujourd’hui vous prennent trop d’énergie par rapport à ce que vous gagnez réellement en la vendant. Réajustez, supprimez, remplacez les offres ou produits que vous n’arrivez pas à vendre.

8. Réflechissez à un nouveau produit ou une nouvelle offre. 

Cette période de confinement est un bon moyen de développer votre créativité.

Après avoir échangé avec votre communauté, organisé une session de question-réponse vous avez peut-être décelé des problèmes récurrents auxquels vous pouvez apporter des solutions par la création d’un nouveau produit ou d’une offre. 

Vous avez une idée de formation dans un coin de votre tête depuis plusieurs mois, mais vous n’avez pas encore eu le temps de vous attaquer à son développement ? C’est le moment ! 

METTEZ À JOUR VOTRE SITE WEB.

9. Faites un audit de votre propre site internet. 

Il est grand temps de vous poser les bonnes questions ! Mon site s’adresse t-il réellement à ma clientèle idéale ? Mes offres ou produits, sont-ils clairement expliqués ? La navigation vers chacune de mes pages, est-elle simple ? Mon site, est-il rapide ? Mon portfolio, est-il mis à jour ? Il est peut-être l’heure de faire une mise à jour de votre page d’accueil ! On vous en dit plus à ce sujet ici. 

10. Triez, supprimez, modifiez. 

Passez en revue vos anciens articles de blog, vos offres, vos images. Certaines pages on peut-être besoin d’un petit coup de balais. Optimisez les éléments qui ralentissent votre site : images trop lourdes par exemple. Si vous avez déjà relié votre site web à Google Analytics, vous pouvez observer votre taux de rebond et tout un tas de statistiques sur votre site web : page les plus vues, temps passé sur chaque page. Ces informations pourront vous aider à travailler sur le contenu de votre site web et évaluer sa pertinence. 

11. Intégrez de nouveaux outils à votre site web. 

Il est peut-être temps d’ajouter ce fameux chat bot que vous voulez installer depuis 4 mois pour faciliter la relation avec vos visiteurs sur votre site web. 

Réfléchissez également à l’intégration d’outils qui pourraient faciliter la prise de rendez-vous, les réservations par exemple. 

12. Faites un tri dans votre base de données clients.

 Votre liste d’inscrits à votre Newsletter a peut-être augmenté ces derniers temps. Mais quels sont les abonnés qui prennent vraiment le temps de lire vos mails ? Quels sont ceux qui jettent vos mails à la corbeille?  Faites un tri ! Vous payez peut-être un abonnement qui vous permet de stocker davantage d’adresse mail dans votre base de données. Concentrez-vous sur ceux qui sont réellement intéressé par vos contenus et envoyez un mail dédié à ceux qui ont l’habitude de supprimer ou ne pas lire vos newsletter pour leur demander s’ils souhaitent toujours recevoir vos mails. C’est peut-être un moyen de déceler un problème, d’ajuster le contenu de votre newsletter. 

DERNIERS CONSEILS

 

13. Faites le ménage.

Beaucoup ont décidé de faire le tri, d’entammer un grand ménage de printemps dans leur appartement, ou maison. Faites-le sur vos outils de travail ! En plus d’y voir plus clair, vous gagnerez du temps pour trouver vos fichiers sur votre ordinateur et donc dans la réalisation de vos tâches futures.

14. Développez votre curiosité.

Perdez-vous sur Instagram, Facebook, Pinterest, Google, écoutez des podcasts : ils sont gratuits et sont une vrai mine d’or de bon conseils, témoignages pour développer votre entreprise et éviter certaines erreurs.

15. Débutez une formation en ligne

Depuis plusieurs mois, beaucoup d’entrepreneurs vendent des formations en ligne pour partager leurs domaines d’expertises. Profitez du confinement pour développer votre panel de compétences !

Créer une page d’accueil efficace pour mon site web

Créer une page d’accueil efficace pour mon site web

Comme dans beaucoup d’agences de création de site internet, vous devez vous-même fournir le contenu qui sera présent sur votre site web (informations, photos, vidéos). Au Studio, nous sommes là pour répondre à vos questions et vous donner des indications et conseils pour la création de votre contenu. Il est donc important pour vous d’avoir une idée précise de ce que vous souhaitez inclure dans votre site internet. 

“On n’a jamais deux occasions de faire une première bonne impression.” 

Ainsi, la page d’accueil de votre site est comme la vitrine de votre boutique. C’est elle que le visiteur va voir en premier. C’est elle qui détermine si votre client potentiel a envie d’en savoir plus sur vos services/produits, ou non. 

C’est sur votre page d’accueil que vos visiteurs sauront s’ils sont au bon endroit pour trouver réponse à leurs questions. Leur première impression et leur réflexion se feront quant à elles en quelques secondes seulement. 

Et oui, une page d’accueil à fort taux de conversion répond intentionnellement aux besoins psychologiques de ses visiteurs !

En bref, cette page est une de vos seules chances de convaincre un client potentiel de continuer à parcourir votre site internet, en long, en large et en travers et d’acheter vos produits ou services. Il est donc important d’avoir une petite idée du contenu à y integrer avant même de commencer la création de votre site web. 

Les éléments à intégrer pour créer page d’accueil efficace  

  • VOTRE LOGO 

Mon logo est-il facilement identifiable ?

Pour s’assurer qu’il est au bon endroit sachez que votre visiteur cherchera à identifier clairement votre entreprise par son nom ou son logo. Votre logo est donc l’un des premiers éléments que votre visiteur regardera pour s’assurer qu’il est au bon endroit. Il est important que celui-ci soit visible, puisqu’il le guidera dans la lecture et la navigation de votre page d’accueil. Le logo est en général situé dans le header, au-dessus, à gauche ou au milieu du menu de votre site internet. 

  • VOTRE MENU

Mon menu est-il clair et explicite ? Facilite-t-il la navigation dans mon site web ?

Votre menu est constitué des premières informations que vous communiquerez à vos visiteurs. Il est conçu pour aider votre client potentiel à naviguer sur votre plateforme : il doit donc être, clair, explicite. Le visiteur devra y retrouver les catégories principales de votre site pour : découvrir vos services/produits, votre portfolio, en savoir plus sur votre marque/entreprise, vous contacter par exemple. Veillez d’ailleurs à afficher les catégories de votre menu par ordre d’importance.

  • BANNIÈRE D’ACCROCHE

Que voulez-vous que votre visiteur sache en arrivant sur votre site ? Que voulez-vous qu’ils fassent en premier ?

 Voici donc les éléments importants à intégrer dans votre bannière d’accroche.

 – Photo : Le visuel est très important pour votre page d’accueil, c’est ce qui permet au mieux de retenir l’attention (c’est prouvé!), alors prenez le temps de choisir un visuel accrocheur sans pour autant camoufler ou rendre illisible votre phrase d’accroche.

Le + : insérer une photo de vous permettra au visiteur de se sentir en confiance. Il aura directement conscience que quelqu’un de bien réel se cache derrière votre entreprise. Si vous ne souhaitez pas mettre votre visage dès la première partie de votre page d’accueil, essayez de l’insérer plus loin dans votre contenu.

– Phrase d’accroche : Utilisez une phrase d’accroche pour montrer à votre visiteur que vous êtes ici pour répondre à un besoin en particulier. 

– Appel à l’action : que souhaitez-vous que votre visiteur découvre en premier ? Hiérarchiser votre contenu selon son importance.. Vous sortez une nouvelle collection ? Créez un bouton pour pousser votre visiteur à découvrir vos nouveaux produits. De même, si vous proposez un service en particulier que vous souhaitez mettre en avant.

  • VOS OFFRES

Lorsque vous énumérez vos offres, hiérarchisez-les. Votre offre/produit la/le plus rentable/important doit être visible en premier. Les visiteurs doivent clairement comprendre votre domaine d’expertise

Le + : ajoutez une courte description accompagnée d’une photo et d’un bouton d’appel à l’action vers une description plus complète. 

  • A PROPOS

Qui êtes-vous ? Que proposez-vous ? 

L’objectif ici est “d’humaniser” votre entreprise/marque. Les visiteurs ont besoin de transparence et aiment savoir qui se cache derrière vos offres/produits.  

  • OPT-IN / NEWSLETTER

La création d’une newsletter est importante pour répertorier vos clients/futurs clients. Quelle valeur ajoutée pouvez-vous offrir à vos potentiels clients ? Qu’est-ce qui pourrait leur donner envie de s’abonner à votre newsletter ? Les visiteurs sont friands de ressources gratuites ou de code promotionnel par exemple.

Les + : derniers articles de blog, Portfolio, prochain événement, témoignages, carte. : tout ce qui peut conforter votre expertise auprès de votre visiteur, intégrer un chabot. 

  • Media Sociaux : un bon moyen de pousser votre visiteur à s’abonner à votre contenu. Une façon de vous ancrer dans l’esprit de votre future clientèle. 
  • FOOTER

– Liens de vos catégories : Afin de faciliter la navigation et ajouter des appels à l’action lorsque votre visiteur atteind le bas de votre page d’acceuil, nous avons pour habitude d’insérer les liens vers les catégories de votre site (celles que l’on retrouve initialement dans votre menu).

– Votre logo 

– Liens vers vos réseaux sociaux 

– Liens vers vos mentions légales, copyright, politique de confidentialité, CGV etc. 

Qu’est ce qu’une identité visuelle ? Pourquoi est-elle importante pour mon entreprise ?

Qu’est ce qu’une identité visuelle ? Pourquoi est-elle importante pour mon entreprise ?

Lorsque l’on lance un projet, on pense souvent à un simple logo et non les éléments qui l’entourent. Pourtant, construire une identité visuelle complète pour son entreprise est une étape à ne pas bâcler. 

On fait généralement appel à un graphiste pour la construction de quelque chose de visuel, quelque chose par qui votre future clientèle sera attirée, grâce à une imagerie, un univers, un ensemble de code visuel. 

Afin de mener à bien chaque projet graphique et répondre aux besoins et attentes de mes clients, je leur transmets un questionnaire avant chaque début de projet. Ce questionnaire me permet d’obtenir des informations sur l’univers de l’entreprise, la clientèle ciblée, les produits ou services vendus, les valeurs de leur entreprise, etc. Toutes ces informations sont indispensables pour traduire visuellement une demande. 

Dans le cadre de la construction d’une identité visuelle, les réponses à ce questionnaire m’aident dans le développement des différents éléments dont elle sera composée. 

Une identité visuelle qu’est ce que c’est ? 

Pour faire simple, c’est un peu comme la carte d’identité visuelle de votre entreprise. Une identité visuelle comporte plusieurs éléments qui permettront à vous et votre entreprise d’obtenir plus de crédibilité, de transmettre vos valeurs, répondre à vos objectifs ou encore cibler votre client idéal. 

Votre identité visuelle reflète clairement la personnalité, le style, les valeurs de votre entreprise. C’est grâce à elle que vos clients garderont à l’esprit votre entreprise, votre marque : votre nom, votre logo, vos couleurs, vos typographies, vos éléments graphiques forment un univers qui reflète votre marque. 

De quoi est constituée une identité visuelle ? 

Un logo : C’est le signe visuel qui reflète et traduit l’image de votre entreprise. Il est l’élément principal de votre identité visuelle. C’est grâce à lui que l’on pourra par la suite développer votre identité visuelle. 

Des déclinaisons de logo : Bien que votre logo principal sera le plus utilisé sur vos supports de communication, les déclinaisons de votre logo seront utiles si vous choisissez des supports sur lesquels celui-ci n’est pas adapté (trop large, trop grand..). Certaines déclinaisons de votre logo s’adapteront plus facilement à vos réseaux sociaux par exemple, ou encore vos PLV, vos étiquettes produits. Cependant, vous restez totalement libre dans leurs utilisations. 

Vos déclinaisons sont créées à partir des différentes composantes de votre logo principal : éléments graphiques, typographies, couleurs. 

La multiplication des mises en pages de votre logo, en fonction du support, vous aidera à mieux capter l’attention de vos clients. 

Une palette de couleurs : Le choix des couleurs lors de la construction de votre identité visuelle est une étape importante. Nous retrouverons cette palette sur vos supports de communication. Celle-ci vous permettra notamment de garder une certaine harmonie dans vos supports de communication. 

Une palette typographique : La palette typographique sera utilisée sur votre logo et vos déclinaisons. Nous retrouverons également ces typographies dans l’ensemble de vos documents, signalétiques, site web etc. 

Des éléments graphiques ( picto, pattern, icônes) : Ce sont des éléments propres à votre identité. Composés de formes et couleurs, ils vous permettront d’obtenir une cohérence graphique sur tous vos supports. 

Quelles sont les valeurs ajoutées d’une identité visuelle pour mon entreprise ? 

Une identité visuelle reconnaissante et cohérente permettra à votre entreprise de répondre à plusieurs objectifs : 

– Attirer votre clientèle cible

Être facilement identifiable par le plus grand nombre, 

– Affirmer votre crédibilité 

Développer votre notoriété à travers une image cohérente 

Une bonne identité visuelle devra être marquante pour être facilement reconnaissable et directement rattachée à votre entreprise. 

Les coûts cachés d’un logo « fait-main ».

Les coûts cachés d’un logo « fait-main ».

 

 

 

Les coûts cachés d’un logo fait-main.

 

Lorsque qu’on se lance dans la création d’une entreprise, la premier frein à notre avancée est souvent celui du budget. 

Que ce soit parce que vous avez un budget restreint et que vous avez besoin d’une certaine liberté financière pour démarrer votre entreprise ou bien que vous n’êtes pas certain d’être prêt à investir de l’argent dans un projet que vous êtes seulement en train de tester.

1er cas de figure : “L’image de mon entreprise ? On verra ca plus tard, je préfère me concentrer sur mes produits et mes services !”  

Ainsi, lorsqu’il s’agit de décider dans quoi est ce que vous aller allouer la majorité de votre budget, vous vous tournerez plutôt vers la partie conception de vos services, vos projets : la conception de votre image quand à elle  “peut attendre”.

2 ème cas de figure : “Au début, on fera tout nous-même, comme ca on pourra investir ailleurs.”

Vous décidez d’être polyvalent au début en assumant les rôles de designer, marketeur, créateur, représentant commercial, comptable, informaticien, bref, vous voulez TOUT FAIRE.

Alors oui, ca peut fonctionner si vous avez de l’expérience ou des compétences dans ces domaines, mais c’est tout de suite plus compliqué quand vos tâches ne font pas parti de votre domaine d’expertise. 

Lorsqu’il s’agit de créer un logo, nous avons aujourd’hui la chance d’avoir de nombreux outils parfois gratuits ou payants à disposition comme Wix, Squarespace, WordPress ou encore Canva pour des designs rapide. Canva et Wix sont deux outils permettant aux débutants de facilement créer une mise en page ou un site web à moindre coût. Vous me direz “Dans ce cas-là, inutile de prendre des cours de graphisme ou d’apprendre à coder non ?” 

et bien, NON. Ce n’est pas parce-que ces outils sont “simples” d’utilisation et facile d’accès qu’il n’y a pas de coûts cachés associés à leur utilisation, surtout si vous vous chargez vous-même de tout ce travail sans y avoir été préalablement formé. 

Au début, on croit savoir ou est-ce que l’on peut économiser son budget lorsque l’on démarre son entreprise. Très bien, mais un jour viendra où il vous faudra calculer le réel coût monétaire des tâches que vous choisissez d’accomplir vous-même, mais aussi la valeur du temps passé à les réaliser et l’énergie que vous dépensez à le faire.

Il semble simple et facile, en théorie, d’assumer vous-même le travail de conception jusqu’à ce que vous puissiez vous le permettre.

Les coûts cachés que vous n’auriez peut-être pas envisagé 

“ Et sinon, niveau logo ? Boarf, on le fera nous-même, ca coûtera rien ! “

 

Temps = argent 

 

Votre temps, c’est de l’argent. Chaque fois que vous passez du temps à faire un travail vaut la peine d’être payé, donc à moins que vous n’ayez intégré le coût du temps que vous passez à  travailler sur vos projets de logo dans le prix de votre service ou votre produit, vous êtes perdant. 

Ca vous coûtera encore plus d’argent si vous passez beaucoup de temps à travailler sur votre logo et sur les visuels de votre marque, mais que vous n’êtes pas nécessairement bon dans ce domaine. Vous risquez d’avoir des résultats qui ne correspondront pas à votre client idéal, ce qui aura un impact direct sur vos résultats. 

Je m’explique : Certaines personnes seront seulement attirées par vos contenus, vos compétences ou simplement votre produit en lui-même

 D’autres prêteront plus d’attention à  l’apparence de votre produit qui aura un impact sur la perception de sa qualité ou du service réel. 

Pour vos clients les plus “maniaques”, des visuels fait à la “va-vite” ou incohérents pourraient les décourager à travailler avec vous ou bien à acheter votre produit. 

Par exemple : beaucoup de gens sont attirés par Wix, pour la facilité de création de leur site web ainsi que pour sa formule gratuite. Sauf que les gens (comme moi) qui voient l’URL évidemment gratuit qui ressemble à monsite.wix.com accompagné d’une magnifique bannière de publicité wix qui annonce des sites wix gratuit grince rien qu’en tapant le nom de votre site dans la barre de recherches ! 

Ce genre de situation peut amener à penser que vous n’êtes pas prêt à investir dans les fondements de votre entreprise. 

Un site bricolé par vos soins, ou un logo fait-main peut détourner les clients potentiels de votre entreprise et vous faire perdre de l’argent. 

 

Votre temps est précieux 

 

Alors oui, on peut apprendre, mais apprendre prend du temps, et comme je vous le dis plus haut, votre temps est précieux. 

Même avec l’aide de certains des outils et des ressources qui vous donneront l’occasion de vous lancer dans du fait main, vous allez devoir apprendre. Et apprendre prend du temps. Si vous n’avez jamais utilisé Canva ou un autre logiciel de création graphique, de mise en page, avant, celui-ci vous sera encore inconnu au début et vous devrez passer du temps à comprendre comment il fonctionne.

Il est totalement irréaliste de penser que vous pouvez vous lancer dans le fait-main rapidement et facilement si vous n’avez pas d’expérience en création ou en design graphique. Vous pouvez ouvrir Wix ou WordPress et essayer, mais sans consacrer du temps et des efforts à l’apprentissage de certains principes de base de la conception, il est peu probable pour vous d’obtenir un résultat qui vous plaise et qui attire vos clients potentiels. 

Vous me direz, “Pas de soucis, j’ai juste à glisser mon contenu et mes images dans les cases pré-conçues”, comme c’est le cas pour Canva.

OUI… sauf que le problème c’est que vos contenus, vos images, vos couleurs sont différentes de celle du modèle qui vous a donné envie au début ! Vous avez été attiré par la mise en page, mais aussi parceque les images choisies, les éléments ajoutés et les couleurs sont faites pour vous plaire ! Ensuite, vous devez commencer à faire des changements et si la résolution de problèmes visuels ne vous vient pas naturellement, le résultat final peut être déséquilibré, non professionnel et bien moins beau que le modèle que vous avez sélectionné au départ. 

Nous avons tous un temps limité pour travailler sur nos activités, il est donc pénible de devoir le gaspiller dans un domaine dans lequel vous n’êtes pas doué, alors que vous pourriez utiliser ce temps pour améliorer votre service ou vos produits pour vos clients. 

 

Vous dépensez beaucoup (trop) d’énergie. 

Nous avons tous une capacité de concentration limité chaque jour. Vous n’avez jamais enchaîné les heures de travail avec l’impression d’être essoré à la fin de la journée ? Moi oui. Travailler sur des tâches que nous trouvons compliquées peut demander beaucoup plus d’énergie que pour les tâches que nous aimons faire. 

Lorsque vous travaillez dans votre domaine d’expertise , les décisions à prendre sont parfois plus simples et viennent plus naturellement. Si vous travaillez sur un site web et que vous n’avez aucune de comment réaliser sa structure, imaginez le nombre de fois où vous aller vous demander quel contenu mettre à quel endroit ?  Quelle police utiliser ? Quelles couleurs associer ?  Quelle image sélectionner ? C’est tout de suite fatiguant. 

 

Vous êtes frustré 

 

Votre projet entrepreunarial part souvent d’une idée magique, qui vous passionne. Vous vous lancez dans la construction de votre projet, et puis vous commencez à vous occuper de toutes ces petites tâches annexes, casse-pieds mais inévitables (comme l’administratif pour ma part). 

Vous pensiez passer vos journées à donner des cours de cuisine à des clients ayant soif d’apprendre, au lieu de ca, vous passez 10 bonnes heures à essayer de construire une brochure à moitié cohérente pour expliquer vos services. 

Vous pensiez que vous alliez montrer aux gens l’importance et l’impact que le yoga peut avoir sur leur vie et leurs relations par le biais de votre cours en ligne, mais au lieu de cela, vous avez passé une semaine à tripoter votre site internet pour essayer de lui donner l’aspect que vous voulez et rien ne fonctionne. 

C’était votre décision de faire ca vous-même, mais tout prend plus de temps que prévu, vous finissez par être frustré et vous avez envie de jeter votre ordinateur par la fenêtre, vous ne comprenez pas pourquoi rien ne fonctionne et vous finissez par ne pas savoir si vous êtes convaincu du résultat final. Et pendant ce temps-là, vos clients potentiels sont partis voir quelqu’un d’autre ! 

C’est là que la colère et le découragement s’installent et transforme votre super idée en quelque chose que vous détestez. Ce sentiment pousse certaines personnes à tergiverser et à éviter de faire le travail, même s’il vous plaisait initialement. Certains pourraient même abandonner ou mettre de côté leur projet par découragement !  

 

Il faut parfois faire des choix, investir dans quelque chose dont l’on n’est pas sûr. 

Certains aspects de votre projet peuvent paraître simples et ne pas demander de budget en particulier… et pourtant ! 

Posez-vous les bonnes questions avant de prendre une décision hâtive.

  • Ai-je les compétences pour faire cela seul ? 
  • Suis-je sûre que cela corresponde à ma clientèle ? 
  • Ai-je le temps pour m’y consacrer et faire les choses correctement ? 

La construction de votre logo, comme celle de votre site web, n’est pas quelque chose à prendre à la légère. C’est la carte d’identité de votre entreprise. C’est ce qui permettra à vos clients ou futurs clients d’identifier et de garder votre entreprise à l’esprit. Ce sont eux qui porteront l’image de votre entreprise tout au long de sa vie. Ils jouent un rôle primordial dans la relation que vous avez avec vos clients. Ils représentent votre entreprise, vos produits, vos services, mais aussi vos valeurs. C’est aussi grâce à eux que vous pourrez vous démarquer de vos concurrents. Je vous laisse donc imaginer si un de vos concurrents utilise la même plateforme et le même modèle que vous pour créer son logo. 

Alors oui, faire faire son logo, sa charte graphique, et même son site web demande de prévoir un certain budget, mais ils constituent la base de votre projet. Faire appel à un graphiste ou une agence de communication c’est la sécurité d’obtenir un logo ou un site web, unique, professionnel, efficace et adapté à vos objectifs, votre image, vos produits, vos services et vos valeurs.

 

Communiquer-Responsable : Pourquoi et comment m’y prendre ?

Communiquer-Responsable : Pourquoi et comment m’y prendre ?

Pourquoi & comment communiquer-responsable ?

A l’heure ou les attentes sociales et environnementales évoluent et deviennent une priorité pour notre société, il est important de prendre en compte que notre impact environnemental passe aussi par notre communication et plus précisément par les supports physiques utilisés pour communiquer.

Avoir une approche responsable dans notre métier de communicant est bien plus qu’un choix, c’est un réel engagement. Mais attention : Bien qu’ils soient “verts”, “durables” ou encore éco-friendly, les supports de communication que vous utilisez ou utiliserez auront forcément un impact sur notre environnement ou sur notre société. La solution magique n’existe pas encore, même si de plus en plus nombreuses sont les entreprises qui font des recherches à ce sujet et qui proposent des solutions qui vont dans ce sens.  Cet engagement nécessite de la créativité et de l’innovation dans la conception de vos supports et le choix de vos fournisseurs ! Communiquer-responsable c’est adopter des démarches qui prennent en compte des données à la fois sociétales, éthiques ou encore environnementales dès le début de la conception du support. Elles doivent durer dans le temps pour avoir un impact moins conséquent sur notre environnement.

Adopter une démarche de communication responsable c’est : 

  • Bon pour la planète (et oui!)
  • Une manière de renforcer votre crédibilité,
  • Bon pour votre image de marque,
  • Important pour montrer l’exemples

1. SE POSER LES BONNES QUESTIONS

 

Posez-vous les bonnes questions en commençant par vous demander ce que va devenir votre support quand il aura été vu/lu ? Quel sera son cycle de vie ?

Les supports de communication physique englobent : tous supports papier, carte de visite, flyers, goodies, courriers, papier à en-tête, brochures ou encore packaging que votre client pourrait avoir entre les mains à un moment donné. Le tout est d’abord de savoir ce qu’il va en faire, une fois qu’il aura lu les informations de votre brochure, ou ouvert le carton contenant sa commande.

  • Si la personne jette mon support : Est-il recyclable ?
  • A quoi pourrait servir le packaging de mon produit une fois ouvert ?

 

2. QUELQUES CONSEILS

  • Soyez créatif : imaginez un support de communication à la fois bon pour la planète et impactant pour vos clients n’est pas une mince affaire, réfléchissez à plusieurs pour trouver la bonne solution !
  • Soignez vos supports : un support agréable à regarder et intéressant pour votre cible aura moins de chance d’être jeté dès le premier abord.
  • Privilégiez des supports réutilisables/transformables : Quoi de mieux qu’un support qui pourrait avoir différentes fonctions ? Par exemple, pour vos envois postaux, privilégiez des cartons que vos clients seront heureux de réutiliser.
  • Privilégiez des supports mono-matériaux, pour un meilleur recyclage.
  • Posez les bonnes questions à votre fournisseur : Demandez des éléments concrets de traçabilités prouvant les vertus écologique des supports proposés (attention au Greenwashing*) :  encres respectueuses de l’environnement (type Eco-latex), matériaux recyclables ou recyclés etc.

3. ÊTRE AMBASSADEUR DE SA COMMUNICATION VERTE

Plus qu’acteur, soyez représentant de votre communication verte ! Vous faites des efforts pour exercer votre métier de manière plus responsable, alors faites le savoir à votre entourage et vos clients. C’est un bon moyen de créer ou renforcer des liens avec votre communauté. Les consommateurs prennent réellement conscience que leurs actes d’achat comptent. Ils cherchent à consommer peu à peu de façon plus responsable et prennent en compte l’impact social, économique et environnemental des produits qu’ils consomment. Aujourd’hui près d’un tier des consommateurs choisissent aujourd’hui leurs produits en fonction des critères environnementaux et sociaux. Le problème est qu’ils ont encore du mal à identifier les marques dites “responsables”. Revendiquez donc vos démarches, vous ne pourrez avoir que des retours positifs.

 

 

4. DES EXEMPLES POUR VOUS GUIDER

Voici des exemples d’entreprises, marques qui ont décidé de s’inscrire dans une démarche responsable, à la fois dans le choix de confection de leurs produits mais aussi dans leur communication :

 

Des cartes à planter dans les box de la marque Respire Naturel : Une idée originale, et un bon moyen d’affirmer votre engagement pour une communication plus verte. Une fois lu et planté dans la terre, ce flyer ensemencé produira une plante : On approuve !

Les boîtes en carton recyclé et réversible Make My Lemonade : La célèbre marque de vêtements Do It Yourself a repensé ses boîtes d’expédition : Des boîtes réversibles, remontables à l’envers pour une utilisation prolongée : On approuve !

Les tasses comestibles Les petites françaises :  Des tasses gourmandes à manger directement. Fini les emballages en papier ou en plastique, cette marque en a décidé autrement, en plus d’être esthétiques, respectueuses de l’environnement , elles sont excellentes !

Les courses zéro déchet, c’est possible avec Loop ! Grâce à un système de consigne, Loop s’est associé à des grandes marques pour proposer à ses clients des courses sans emballages jetables. En plus de repenser les contenants, Loop optimise aussi ses livraisons pour un minimum d’impact sur notre planète : on valide !

 

*Greenwashing : 

Le green washing, ou en français l’ »éco blanchiment », consiste pour une entreprise à orienter ses actions marketing et sa communication vers un positionnement écologique. C’est le fait souvent, de grandes multinationales qui de par leurs activités polluent excessivement la nature et l’environnement. Alors pour redorer leur image de marque, ces entreprises dépensent dans la communication pour « blanchir » leur image, c’est pourquoi on parle de green washing.

Définition du Greenwashing de l’ADEME (source : http://www.institutdesondage.com)